Voici les 8 médicaments qui peuvent endommager vos reins : le numéro 6 est utilisé par 1 personne sur 5 !


Quand on tombe malade, on cherche par tous les moyens à se débarrasser de notre maladie. Dans la majorité des cas, les gens se précipitent à la pharmacie la plus proche pour se procurer des médicaments susceptibles de les aider à aller mieux. Mais savez-vous que ces médicaments censés vous guérir ont parfois des effets secondaires très néfastes pour votre santé. Voici la liste des médicaments les plus néfastes pour vos reins.

Quel rôle jouent les reins dans l’organisme ? Se trouvant de part et d’autre de notre colonne vertébrale, les reins assurent quatre fonctions principales dans notre corps :

Épurer le sang : le premier rôle et le plus important des reins et l’élimination des déchets toxiques qui s’accumulent dans le corps et dans la circulation sanguine. Ces déchets se divisent en trois parties : l’urée qui est le résultat de la digestion des protéines, la créatinine produite suite à la destruction naturelle des cellules, et l’acide urique.

Produire les urines : les reins sont responsables de la production des urines, à travers lesquelles les déchets et toxines sont évacuées, et de maintenir l’équilibre entre la quantité d’eau ingurgitée à travers les repas et les boissons consommées, et celles évacuée par les urines (1.5 à 2 litres par jour).

Assurer le bon équilibre des minéraux : en consommant nos aliments, nous fournissons à notre corps un apport journalier en minéraux, tels le sodium et le potassium. Parmi les fonctions rénales figure celle de veiller à stabiliser leur taux en éliminant l’excédent à travers l’urine.

La sécrétion de certaines hormones : en plus des rôles précédemment cités, les reins sécrètent également des hormones indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. Parmi elles, nous retrouvons la rénine qui régule la tension artérielle et l’érythropoïétine qui stimule la production des globules rouges par la moelle osseuse.

La liste des médicaments les plus toxiques pour vos reins : 1 – Les antibiotiques : Certains antibiotiques, tels que les aminosides par exemple, représentent un réel danger pour les reins. Généralement utilisés pour traiter des infections graves, ils risquent de s’accumuler dans les reins et causer leur endommagement.

2 – Les Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS) : Les Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens freinent la synthèse des prostaglandines responsables de la vasodilatation, ce qui conduit à un rétrécissement des vaisseaux rénaux, et donc à une réduction du flux sanguin arrivant à leur niveau. Ainsi, ils peuvent provoquer une insuffisance rénale (7% des cas) ou l’aggraver, en cas d’insuffisance modérée.

3 – Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) : Selon une étude menée par une équipe de chercheurs appartenant à l’Université de Buffalo et dont les résultats ont été présentés dans le congrès annuel de l’Association Américaine de Néphrologie à San Diego, la consommation des IPP est associée à une augmentation du risque d’insuffisance rénale de 10% et de mort prématurée de 76%.

4 – Les antiviraux : Des antiviraux, tels que ceux utilisés pour traiter certaines maladies graves, telles que la méningite herpétique, peuvent avoir des effets secondaires extrêmement néfastes pour les reins. En provoquant une accumulation de cristaux, plus connus sous le nom de calculs, au niveau de cet organe, causant ainsi une insuffisance aiguë.

5 – Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde : Qu’ils soient pour un traitement de fond ou pour un traitement visant à réduire la douleur et l’inflammation, les médicaments utilisés pour ralentir l’érosion osseuse causée par cette maladie auto-immune peuvent avoir des effets toxiques sur les reins.

6 – Les antihypertenseurs : Favorisant l’élimination de l’eau et du sel par les reins, ils risquent de causer la déshydratation ou une baisse excessive du taux de potassium dans le sang. Si ces effets secondaires ne sont pas pris en charge à temps, ils peuvent conduire à la longue à des lésions au niveau des reins, voire à une insuffisance rénale chronique.

7 – Les thymorégulateurs : Également appelé stabilisateurs de l’humeur, ces médicaments sont prescrits en cas d’épilepsie ou de trouble bipolaire, afin de réduire la sévérité et la fréquence des crises, ainsi que pour alléger les phases de dépression. Or, malgré leur efficacité, ces médicaments risquent de causer de graves dommages aux reins, à cause de leur effet stimulant la production des urines.

8 – La chimiothérapie : Représentant le traitement le plus répandu du cancer, la chimiothérapie implique l’utilisation de plusieurs médicaments anticancéreux qui peuvent être néfastes pour les reins. Le méthotrexate, la gemcitabine, la cisplastine, etc. ont des effets secondaires néphrotoxiques qui nécessitent un suivi méticuleux tout au long de la durée du traitement.

Mise en garde : Malgré les effets secondaires de ces médicaments, il est déconseillé de réduire les doses ou d’arrêter votre traitement sans l’avis de votre médecin traitant. Cependant, il est recommandé d’avoir un suivi médical tout au long du traitement et de signaler tout problème au niveau des reins, ou de tout autre organe, pour éviter des complications qui risquent d’être fatales.

Related

NOUVELLES 6666395110087994685

Enregistrer un commentaire

Hot in week

Recent

Comments

item