Quand ils ouvrent l'estomac de cette tortue, les vétérinaires n’en croient pas leurs yeux. Ce qu’ils trouvent est abominable.

Quand ils ouvrent l'estomac de cette tortue, les vétérinaires n’en croient pas leurs yeux. Ce qu’ils trouvent est abominable.

Jeter une pièce de monnaie dans une fontaine ou un bassin puis faire un voeu… C’est quelque chose que vous avez probablement déjà fait, que vous soyez superstitieux ou bien même lorsque vous étiez enfant. Mais cette pratique, qui peut paraître inoffensive, peut avoir des conséquences désastreuses.

C’est ce dont Bank, une tortue de mer de 25 ans, a fait les frais il y a peu dans la ville de Sri Racha, en Thaïlande. Pendant des années, des milliers de personnes ont, tour à tour, jeté des pièces dans sa réserve. Pour les Thaïlandais, jeter une pièce sur une tortue contribuerait à leur longévité. Malheureusement pour Bank, cette coutume a bien failli lui être fatale.

Au fil des années, Bank a ingéré un nombre important de ces pièces. Il a fallu qu’un bateau de la marine l’aperçoive le long de la côte, souffrante, pour qu’elle soit emmenée d’urgence à l’école vétérinaire de Chulalongkorn.

Après un examen et un scanner 3D, les vétérinaires se rendent vite compte de la source du problème : Bank, qui n’a cessé d’avaler les pièces qu’on lui jetait, ne pouvait toutefois pas les digérer !

Les morceaux de métal se sont peu à peu accumulés en elle, fissurant sa carapace ventrale et provoquant une infection grave. Sans opération, Bank y laissera sa vie ! Les vétérinaires décident alors d’inciser la pauvre tortue mais l’ouverture, pourtant longue de 10 cm, ne permet pas de sortir les pièces d’un seul bloc.

Les soigneurs vont devoir, petit à petit, retirer les pièces du corps de Bank, pour un total de 5 kg, soit 915 pièces ! De nombreuses pièces sont complètement rouillées et même parfois dissoutes. Il est difficile d'imaginer la douleur subie par Bank pendant toutes ces années... L’opération est heureusement un succès, même si l’animal devra suivre un régime spécial sous haute surveillance pendant deux semaines.

“Je suis tellement en colère que les humains, qu’ils aient ou non voulu le faire ou qu’ils l’aient fait sans réfléchir, aient fait du mal à cette tortue,” confie Nantarika Chansue, directeur de l’école vétérinaire.

Suite à la médiatisation de l’histoire de Bank, près de 400 euros ont été récoltés afin de financer son opération. Malheureusement, le mal a déjà été fait.

Il est évident que la plupart des personnes ayant jeté ces pièces ne souhaitaient en aucun cas de telles retombées pour Bank. C'est pourquoi il est important de constamment réfléchir aux conséquences de ses actes, qui dans le cas présent auraient pu coûter la vie à cette pauvre tortue innocente. Avec un peu de chance, l’histoire de Bank fera écho auprès du plus grand nombre et pourra faire cesser cette tradition qui a probablement déjà fait d'autres victimes.

Espérons qu’elle se remette totalement de son opération et puisse profiter des longues années qui se profilent devant elle !

Related

NOUVELLES 5930448534392315291

Enregistrer un commentaire

Hot in week

Recent

Comments

item