Lorsqu’il voit le visage de sa fille à la naissance, le père a peur et abandonne sa famille. Ce qu’il leur est arrivé 21 ans plus tard est un miracle.

Lorsqu’il voit le visage de sa fille à la naissance, le père a peur et abandonne sa famille. Ce qu’il leur est arrivé 21 ans plus tard est un miracle.

Minijupe, talons, longs cheveux au vent, silhouette fine et élancée : de dos, on dirait une femme, mais lorsqu’elle se retourne, les gens sont terrifiés.

Tout commence 21 ans auparavant lorsque Irina Nezhentseva remarque des plis profonds sur le visage de son bébé, Katya. Son visage vieillit de façon significative non pas de jour en jour mais d'heure en heure. Les médecins découvrent alors que la petite Katya est atteinte de progéria et annoncent à ses parents qu'il ne lui reste pas plus d'un an à vivre. Le mari d'Irina, effrayé par la maladie de sa fille, abandonne alors sa famille. "Je ne supporte pas cet enfant", sont les derniers mots qu'il dit à sa femme avant de partir.

Irina décide alors de continuer à vivre sa vie et doffrir à sa fille l'enfance la plus heureuse possible. Elle vit chaque jour comme si c'était le dernier de Katya.


Mais en dépit du diagnostic des médecins, Katya continue de grandir. Néanmoins, plus elle grandit et plus elle doit endurer les moqueries et insultes de ses camarades : "Hey mamie, pourquoi tu portes une minijupe ?" ou "Pourquoi tu fais genre d'être une enfant, mamie ?" À chaque fois qu'elle entend ce genre de méchanceté, elle éclate en sanglots.


Mais c'est véritablement lorsqu'elle rentre à l'école que Katya se rend compte de sa différence. "Là-bas, j'ai réalisé que je n'étais pas comme les autres. À chaque fois que je tournais la tête, je faisais peur à quelqu'un", raconte-t-elle, "je n'arrêtais pas de me demander ce que j'avais bien pu faire pour mériter ça. Mais je n'ai pas trouvé de réponse. Puis je me suis dit qu'étant donné que je ne me ferais pas d'amis à cause de mon visage, j'allais essayer de m'en faire avec mon savoir, mon intelligence, mon charme et ma gentillesse. La chose la plus importante chez une personne est son âme."


C'est exactement ce qu'elle fait et les personnes semblent être bien réceptives. Katya devient alors la petite protégée de l'école et tous ceux qui cherchent à l'embêter se retrouvent confrontés à ses nombreux amis. "Je me suis acceptée comme j'étais et ai appris à m'aimer. Quand on y pense, il n'y a que vingt personnes comme moi dans le monde entier ! C'est très intéressant en fait !"


La joie de vivre de Katya touche tout son entourage et plus le temps passe, plus elle prend confiance en elle. Ses projets pour le futur ? Être heureuse bien sûr !


Certaines fille de son âge ont peur de sortir sans maquillage, mais Katya, elle, n'en a que faire. Les amis de Katya ne sont pas les seuls à avoir été charmés par sa personne et son aura...

... Katya a rencontré son mari, Denis, d'une façon inattendue : un jour il a composé le mauvais numéro et est tombé sur elle. Ils ont parlé, ont décidé de se rencontrer et très vite, une histoire d'amour a commencé. Lorsque le couple a décidé de se marier, Katya était la mariée la plus heureuse au monde !

Et le couple ne tarde pas à annoncer une autre bonne nouvelle : ils vont devenir parents ! Les sceptiques critiquent leur décision de fonder une famille, mais Denis et Katya savent ce qu'ils voulent. Neuf mois plus tard, ils accueillent leur magnifique petit garçon !

"Je me sens tellement bien. C'est uniquement grâce à ma confiance en moi que j'ai pu faire face à tous les obstacles. Aujourd'hui, mon mari et moi avons été récompensés de nos efforts par l'arrivée de notre petit ange. Que demander de plus ?", déclare Katya.

Cette histoire nous rappelle que rien ni personne, ni même le pire diagnostic au monde ne peut priver une personne du droit le plus sacré au monde : celui d'être heureux !

Related

NOUVELLES 5965226614476605057

Enregistrer un commentaire

Hot in week

Recent

Comments

item