La famille de cette femme enceinte passe presque 4 mois à ses côtés jusqu’à ce qu’un miracle arrive.

La famille de cette femme enceinte passe presque 4 mois à ses côtés jusqu’à ce qu’un miracle arrive.

Sandra Pedro vit avec son fils à Bragadas, au Portugal, depuis huit ans. Lorsqu’elle apprend qu’elle est enceinte pour la deuxième fois, elle se rend chez le médecin.

À cause de ses antécédents médicaux, les médecins ont mis en garde Sandra contre les dangers d’une grossesse. La jeune portugaise s’est battue contre la pneumonie, elle a souffert de problèmes cardiaques et a même été dans le coma. Elle a également subi une opération des reins à cause d’une tumeur. Pourtant, à 37 ans, Sandra souhaite plus que tout avoir un deuxième enfant et prend le risque d’une nouvelle grossesse.


Mais en février, une hémorragie cérébrale la conduit aux soins intensifs de l’hôpital. Sandra est aux portes de la mort. Elle connait déjà le sexe de son bébé (un garçon) mais elle ne pourra jamais voir son ventre s’arrondir.


Le 20 février, Sandra est déclarée morte. Mais ce qui est arrivé ensuite est une première au Portugal et reste extrêmement rare dans le reste du monde. À l’instant où Sandra meurt, les médecins réalisent une dernière échographie et découvrent que le bébé est toujours vivant. Son coeur est fort et bat normalement. Les docteurs sont stupéfaits.

Comme ils n’arrivent pas à croire à ce qu’ils voient, ils envoient les résultats au Comité d’Éthique de l’Hôpital Saint Joseph de Lisbonne. Le Comité, en accord avec la famille de Sandra et de Michael Angelo Faria (le père du bébé) décide de poursuivre la grossesse pour assurer la viabilité du foetus.

Pour la famille, voir le corps sans vie de Sandra continuer de fonctionner grâce aux machines est très bouleversant. Mais tous restent unis pour être forts dans cette épreuve. Sandra est morte, mais il y a toujours de la vie dans son corps.

Sandra est devenue un incubateur vivant, car son corps a maintenu son fils en vie. Le pari du personnel hospitalier est énorme : plus de 80 personnes se relaient pour faire en sorte que le corps de Sandra continue de fonctionner et que la circulation utero-placentaire soit maintenue.

Le miracle survient 107 jours plus tard : le bébé naît après 32 semaines de grossesse et pèse 2,350 kg. Son développement est impressionnant pour un bébé prématuré qui a grandi dans l’utérus d’une mère déjà décédée.


C’est une première pour le personnel médical impliqué dans la procédure et tous fondent en larmes en voyant ce qu’ils ont accompli. Le bébé est en parfaite santé. Après la césarienne, les machines ont finalement été débranchées et le corps de Sandra a été rendu à la famille.


Sandra était une mère courageuse. Sa mort a engendré la vie. La famille a choisi de nommer le bébé Lourenço Salvado, un nom qui lui sied à la perfection.

Félicitations au corps médical qui a permis de réaliser ce véritable prodige ! Que Lourenço, le bébé miraculé, reste en bonne santé et qu’il soit heureux toute sa vie !

Related

NOUVELLES 2009396909777664989

Enregistrer un commentaire

Hot in week

Recent

Comments

item