Les médecins lui disent qu’elle n’aura pas de bébé, 2 jours après la date limite pour avorter c’est le cauchemar !

Les médecins lui disent qu’elle n’aura pas de bébé, 2 jours après la date limite pour avorter c’est le cauchemar !

Chaque jour, les médecins font des miracles pour sauver la vie de bébés grands prématurés. Mais ces miracles ont très souvent de lourdes séquelles sur la santé du bébé. Heureusement, le sort n’est pas toujours tragique. Victoria, une maman de 37 ans, a miraculeusement donné la vie à un bébé (très) prématuré.

C’est une histoire incroyable mais vraie que nous rapporte le journal britannique The Mirror. Victoria Bradley, 37 ans et maman d’une adolescente, à qui les médecins avaient annoncé quelques mois auparavant qu’elle ne connaîtrait plus les joies de la maternité, perdait les eaux à la 24e semaine. Du cauchemar au rêve, les circonstances de sa grossesse sont incroyables.

La grossesse n’était pas de tout repos pour cette maman qui a dû accoucher plus tôt que prévu d’un enfant grand prématuré. Les médecins lui avaient dressé un scénario peu optimiste, mais elle refusait, dans son for intérieur, de croire que les chances de son bébé étaient infimes.

C’est ainsi que la petite Francesca Bradley-Curran a pointé le bout de son nez, pesant à peine plus de 600 grammes. Elle n’avait présenté de premier signe de vie, ne poussant son premier souffle qu’au bout de 11 angoissantes minutes, qui semblaient durer toute une vie pour la maman, le cœur au bord des lèvres. Si elle était venue au monde 48 heures plus tôt, les médecins n’auraient rien pu faire pour sa survie.


Le combat de Francesca pour rester en vie venait de commencer, ses pieds de la taille d’une pièce de monnaie en intriguaient plus d’un. À la nurserie, les aides-soignantes tentaient de préparer la maman à la mort du bébé. Comme le veut la tradition à l’hôpital, elles lui avaient même confectionné une sorte de boîte mémorial et pris le soin de faire des empreintes des pieds et des mains de Francesca, une habitude qu’elles perpétuaient en hommage aux enfants mort-nés.


Les premières heures après la naissance ont été cruciales, mais par miracle, Francesca ne lâchait pas prise.


Placée en incubateur et sous assistance respiratoire, elle s’est battue, jour après jour durant 9 mois contre deux infections pulmonaires, une septicémie et une méningite. On lui fera subir une opération au laser pour traiter sa rétinopathie et 15 transfusions sanguines pour lui purger le sang.

Pugnace jusqu’au bout, Francesca remonte la pente petit à petit et est enfin jugée assez forte pour rentrer à la maison. Entre appréhension et enchantement, les parents redoutaient toutefois le moment où ils devraient s’occuper de leur bout de chou, sans assistance, craignant que les choses ne dégénèrent. Belle comme le jour, la pouponne se porte aujourd’hui à merveille et fait le bonheur de ses parents.


Pour sceller leur destinée hors du commun. Victoria s’est même tatouée sur le bras la marque des petits petons de son bébé et sa date de naissance pour garder une trace indélébile de ce parcours du combattant hors du commun.

Related

NOUVELLES 6878586469724263608

Enregistrer un commentaire

Hot in week

Recent

Comments

item