L’infirmière met ce bébé dans son berceau. Quand elle voit son visage quelques minutes plus tard, elle hurle d’horreur.

L’infirmière met ce bébé dans son berceau. Quand elle voit son visage quelques minutes plus tard, elle hurle d’horreur.

Matvey Zakharenko est âgé de deux ans seulement et ne peut pas encore se rendre compte qu’il n'est pas tout à fait comme les autres, même s’il commence peut-être à remarquer que certaines personnes ne veulent pas lui faire de câlins ni de bisous comme ils le font avec d’autres enfants. Mais tout comme ces derniers, Matvey aime jouer, sourire et profiter des moments qu'il passe avec sa maman. Il semblerait qu’il ait oublié l’accident tragique qui lui a presque coûté la vie et lui a fait connaître d’atroces douleurs.

Matvey a vu le jour au mois de novembre 2014 à Tula, en Russie, à environ deux heures de voiture au sud de Moscou. À l’exception d’un cas léger de jaunisse, il est un bébé en bonne santé. Pour le soigner, les médecins lui prescrivent un type de traitement par lumière pour lequel il doit être étendu sous une lampe spéciale.

Matvey doit rester sous la supervision constante du personnel pendant le déroulement du traitement, mais quand son infirmière décide de quitter brièvement la pièce, elle ne pouvait imaginer de telles conséquences. Pendant son absence, la lampe explose et provoque un début d’incendie. L’infirmière se précipite à l’intérieur de la chambre et réussit à éteindre le feu, mais il est déjà trop tard : de sévères brulures recouvrent désormais 75% du corps du nourrisson alors âgé de trois jours. Ses organes sont également endommagés. Lorsque sa peau est arrachée, la douleur que ressent Matvey est insoutenable, mais il est un vrai combattant et survit à cette épreuve abominable.


Comme si le feu n’avait pas été une épreuve assez éprouvante, le coup du destin s’abat encore sur le malheureux nourrisson. Quand la mère de Matvey, alors âgée de 19 ans, apprend ce qu’il s’est passé, elle est dévastée. Elle sait que de nombreuses opérations et des traitements intensifs seront nécessaires et que son bébé ne s’en remettra jamais complètement. À la surprise de tous, la jeune maman décide qu’elle ne veut pas garder Matvey.

La décision est encore plus choquante que l’accident lui-même. Comment une mère peut-elle tourner le dos à son enfant quand il a le plus besoin d’elle ? Quand les rumeurs sur la situation de Matvey se répandent, des volontaires, défenseurs des droits de l’Homme, médecins et bien d’autres se mobilisent pour trouver un nouveau foyer au petit garçon.

Le jour où Matvey devient officiellement adoptable, le pays tout entier connaît son histoire. L’aide des médias fait de lui une célébrité nationale et très rapidement, les meilleurs hôpitaux russes lui offrent leur aide. Plus important, plusieurs familles se proposent pour adopter le courageux petit garçon.

Cet intérêt inhabituel va toutefois finir par compliquer la situation. Un an après l’accident, deux femmes se confrontent toujours pour pouvoir adopter Matvey, éternisant ainsi le processus. Et, bien plus inattendu encore, après avoir vu à quel point il était devenu célèbre, sa mère biologique demande à nouveau sa garde. Mais les juges qui travaillent sur le cas de Matvey décident qu’il n'est pas dans son intérêt de vivre avec sa mère biologique et attribuent la garde à Svetlana, une femme originaire de Moscou. Contrairement aux autres parents adoptifs potentiels, Svetlana est restée dans l’ombre de la scène médiatique. Elle n’est intéressée ni par l’attention du public, ni par la publicité : tout ce qu’elle veut, c’est offrir à Matvey un foyer sûr et heureux.

Svetlana étant consciente que de nombreuses personnes à travers le pays se soucient de Matvey et souhaitent suivre son parcours, elle a créé un blog sur lequel elle poste régulièrement de nouvelles photos. “Il est temps de vous écrire et de vous dire comment nous allons. La procédure d’adoption est terminée. Matvey est maintenant officiellement membre de notre famille, mais c’était une simple formalité. Nous l’aimons déjà depuis longtemps.”

Matvey a été opéré à maintes reprises et le sera encore dans le futur. Il peut désormais bouger ses mains, mais les chirurgiens plasticiens n’ayant pas été capables de reconstituer son nez, il porte parfois une prothèse. Malgré toutes ces mutilations, le petit garçon peut encore sourire, ce qu’il ne cesse de faire depuis qu’il a trouvé une nouvelle famille aimante.

Matvey a même goûté aux joies des vacances à la plage cette année. Comme on peut le voir sur cette vidéo, il a l’air de se porter beaucoup mieux :

À l’âge de deux ans, le petit garçon a déjà traversé plus d’épreuves douloureuses que bien des personnes tout au long de leur vie. Son courage et son envie de vivre sont une réelle inspiration et avec sa famille adoptive, il peut s’attendre à un avenir comblé d’amour et de bonheur. Sois fort, Matvey, et garde le sourire !


Related

VIDEOS 5616428491989677487

Enregistrer un commentaire

A LIRE

Recent

Comments

item