Bryan tabassé à la gare Centrale par quatre individus qui lui ont volé ses c...

Bryan tabassé à la gare Centrale par quatre individus qui lui ont volé ses c...

C’est un appel aux témoignages qui a été lancé sur Facebook afin de retrouver les agresseurs de Bryan, 24 ans. Le jeune homme a été tabassé par quatre individus aux abords de la gare Centrale, ce dimanche vers 6h du matin. Une plainte a été déposée à la police de Bruxelles Capitale-Ixelles.

Ce visage en sang, c’est celui de Bryan. Le jeune homme de 24 ans a été victime d’une mésaventure plus que désagréable ce dimanche matin, à la rue Infante Isabelle, non loin de la gare Centrale.

Aux environs de 6h30, le jeune homme a été pris à partie par quatre individus. alors qu’il revenait de sa soirée d’anniversaire. « J’allais prendre le métro. Je me suis dirigé à l’endroit où attendent d’habitude les taxis quand quatre personnes m’ont attrapé par l’arrière », explique Bryan. « Ils m’ont roué de coups et m’ont volé mes affaires : portefeuille, téléphone, écharpe et même mes cadeaux d’anniversaire ».

L’agression s’est passée relativement vite, cinq minutes tout au plus. « Ils frappaient très fort pour que lâche ce que j’avais dans les mains », déplore le jeune homme. « Ils n’ont même pas parlé, ils n’ont rien dit, ils m’ont juste frappé ».

Sonné et choqué par ce qu’il venait de lui arriver, Bryan réalise peu à peu ce qu’il s’est passé. Autour de lui, des gens médusés par l’agression mais « qui n’ont pas bougé du tout. Même après, personne ne m’a demandé comment j’allais ».

Le jeune homme est rentré alors chez lui et a raconté ce qu’il s’était passé. « Ma mère a ensuite lancé un appel aux témoignages via Facebook », déclare-t-il. « Je ne voulais pas aller porter plainte ni me présenter à l’hôpital », avoue Bryan. « J’ai tendance à me renfermer, mais ma mère m’a poussé à le faire ».

Une bande organisée Finalement, ce lundi, le jeune homme est allé à la police de Bruxelles Capitale-Ixelles pour conter sa mésaventure. « Une plainte a été déposée et le dossier a été transmis au parquet de Bruxelles », confirme Ilse Van de Keere, porte-parole. Si Bryan s’en tire sans trop de séquelles physiques, c’est psychologiquement que le jeune garçon est le plus affaibli. « Avec la police, on a regardé les images de caméra de surveillance, mais la rue où je me suis fait agresser n’en dispose pas. La police pense que c’est une bande organisée qui n’en est pas à son premier coup. Raison pour laquelle, ils m’auraient agressé car ils savaient qu’ils n’étaient pas filmés à cet endroit-là ».

Related

NOUVELLES 507509594039224540

Enregistrer un commentaire

Hot in week

Recent

Comments

item